Selon le journal économique Nikkei, le groupe de télécommunications japonais Nippon Telegraph and Telephone (NTT) envisagerait de supprimer 20 000 emplois sur les trois années à venir, soit 16 % ...

Selon le journal économique Nikkei, le groupe de télécommunications japonais Nippon Telegraph and Telephone (NTT) envisagerait de supprimer 20 000 emplois sur les trois années à venir, soit 16 % de ses effectifs. Toujours selon le journal, NTT s'apprêterait également à reclasser 4 000 salariés provenant de ces deux filiales dans des activités plus rentables du groupe, comme la téléphonie mobile. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)