La dépréciation d’actifs acquis au moment de la bulle financière créée sur les valeurs Internet, puis télécoms, ne toucherait pas que les opérateurs européens et américains. Selon plusieurs sites ...

La dépréciation d’actifs acquis au moment de la bulle financière créée sur les valeurs Internet, puis télécoms, ne toucherait pas que les opérateurs européens et américains. Selon plusieurs sites d’information japonais, l’opérateur historique NTT pourrait annoncer une perte de 8,66 milliards d’euros sur l’exercice 2001. Quelle en serait la cause principale ? La dépréciation d’actifs acquis par NTT dans des opérateurs télécoms (AT&T et KPN) au cours de l’année 2000, pèserait très lourd dans ce résultat. Les coûts liés à la restructuration de l’opérateur nippon n’entreraient qu’en partie dans ces résultats. L’ensemble des provisions que devrait effectuer NTT est évalué à 2.000 milliards de Yen par la presse japonaise, soit 17,32 milliards d’euros. (Atelier BNP Paribas – 4/04/2002)