Le groupe de télécommunications japonais Nippon Telegraph and Telephone (NTT) vient d'annoncer un important plan de restructuration prévoyant la suppression de 21 000 emplois au Japon d'ici à la f...

Le groupe de télécommunications japonais Nippon Telegraph and Telephone (NTT) vient d'annoncer un important plan de restructuration prévoyant la suppression de 21 000 emplois au Japon d'ici à la fin mars 2003, soit 16,4 % de ses effectifs. Sur la même période, NTT va également réduire ses investissements à 1 000 milliards de yens par an, contre 1 300 milliards sur l'exercice fiscal en cours (avril 1999-mars 2000). Depuis le 1er juillet, l'ancien monopole public s'est transformé en holding regroupant deux sociétés régionales (NTT East et NTT West), une société spécialisée dans les communications longues distances et internationales (NTT Communications) ainsi que plusieurs dizaines de filiales dont NTT DoCoMo (téléphonie mobile) et NTT Data (services informatiques). (Christine Weissrock - Atelier Paribas)