Selon le Nihan Keizai, les deux opérateurs japonais de télécommunications DDI et Nippon Idou Tsushin (IDO) vont fusionner en avril prochain. Ce rapprochement donnera naissance au deuxième opérate...

Selon le Nihan Keizai, les deux opérateurs japonais de télécommunications DDI et Nippon Idou Tsushin (IDO) vont fusionner en avril prochain. Ce rapprochement donnera naissance au deuxième opérateur japonais avec un chiffre d'affaires consolidé d'environ 14,4 milliards d'euros, arrivant juste derrière l'opérateur historique Nippon Telegraph and Telephone (NTT). IDO est un opérateur mobile. Détenu à 25,1 % par le fabricant de circuits imprimés et de composants électroniques Kyocera, DDI, troisième opérateur japonais, fournit des services interurbains et internationaux. Selon l'accord, Kyocera deviendra le principal actionnaire du nouveau groupe de télécommunications avec plus de 20 % du capital. L'un des principaux actionnaires de IDO, le constructeur automobile Toyota, deviendra le second actionnaire de la nouvelle société. Les deux groupes IDO et DDI offrent déjà un service commun dans le domaine des télécommunications mobiles. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)