Réunis au sein de l'association Ténor (60 sociétés), les opérateurs privés ont adressé hier une lettre ouverte à leurs clients leur faisant part de leur décision de saisir prochainement le Conseil d...

Réunis au sein de l'association Ténor (60 sociétés), les opérateurs privés ont adressé hier une lettre ouverte à leurs clients leur faisant part de leur décision de saisir prochainement le Conseil de la concurrence sur le coût des appels d'un téléphone fixe vers un téléphone mobile (environ 3 F la minute), sujet qui les oppose à France Télécom. Les opérateurs ont pris l'habitude de faire transiter leurs appels par l'étranger pour réduire le coût des appels vers les mobiles. Contre cette pratique permettant à ses concurrents de gagner des clients et pénalisante en termes financiers, France Télécom a décidé de la casser sur un plan technique. France Télécom peut en effet ne laisser passer qu'une certaine quantité d'appels en provenance de l'étranger transitant par des commutateurs qu'il contrôle. Le nombre d'appels aboutissant est du coup en chute libre. Sur certaines journées, le taux d'échec est supérieur à 50 %. Des opérateurs comme Siris (voir la revue de presse du 16/04) ont donc décidé de ne plus proposer ce service à leurs clients. Alors qu'ils ne sont pas responsables de la dégradation du service, ils estiment que la politique de France Télécom nuit à leur image auprès de leurs clients. (Les Echos - 28/04/1999)