Suite à sa fusion avec l'américain AirTouch, le britannique Vodafone se voit contraint de se séparer de sa participation de 17,2 % dans E-Plus. Détenant respectivement 17,2 % dans E-Plus et 35 % dan...

Suite à sa fusion avec l'américain AirTouch, le britannique Vodafone se voit contraint de se séparer de sa participation de 17,2 % dans E-Plus. Détenant respectivement 17,2 % dans E-Plus et 35 % dans Mannesmann Mobilfunk, Vodafone et Airtouch étaient jusqu'ici en concurrence sur le marché des télécoms allemand.

Détenant déjà 60,25 % de la société de téléphonie mobile E-Plus, l'opérateur de télécommunications allemand Otelo, filiale des groupes Veba et RWE, serait, selon le porte-parole de Veba, Marie-Luise Wolf "très intéressé" par cette participation de 17,2 %. (Le Figaro - 20/01/1999)