France Télécom, l’INRIA et le GET (groupe des écoles de télécommunication) ont mené pendant 18 mois des tests sur le réseau Internet VTHD, déployé au 1er trimestre 2000 par France Télécom R&D. Ce ré...

France Télécom, l’INRIA et le GET (groupe des écoles de télécommunication) ont mené pendant 18 mois des tests sur le réseau Internet VTHD, déployé au 1er trimestre 2000 par France Télécom R&D. Ce réseau expérimental atteint un débit potentiel de 40 Gbit/s en cœur de réseau. Le réseau dorsal comporte 8 points de présence permettant l’interconnexion de sites localisés en région parisienne, à Grenoble, Lannion, Rennes, Caen, Rouen, Nancy et sur la technopole de Sophia-Antipolis. La plupart des sites sont raccordés via des connexions Gigabit Ethernet, autorisant un débit de 800 à 900 Mbit/s de site à site. Des routeurs nouvelle génération ou gigarouteurs ont été reliés, pour réaliser cette performance, par des canaux de transmission optiques haut débit en exploitant la technologie dite de multiplexage en longueurs d’onde. Fournissant au départ un service IPv4, un nouveau service IPv6 sera progressivement mis en place à partir de juin 2001. Le RNRT (réseau national de la recherche en télécommunications) a labellisé le projet en juillet 1999. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 17/05/2001)