téléphoniques. En s'alliant à Lucent pour fusionner leurs activités dans la téléphonie grand public, Philips pénètre le marché des Etats-Unis par la grande porte. De cette alliance, naîtra une nouve...

téléphoniques. En s'alliant à Lucent pour fusionner leurs activités dans la téléphonie grand public, Philips pénètre le marché des Etats-Unis par la grande porte. De cette alliance, naîtra une nouvelle société baptisée "Philips Consumer Communications" (PCC). Avec un chiffre d'affaires d'environ 2,5 milliards de dollars, cette nouvelle entité, détenue à 60 % par Philips et 40 % par Lucent Technologies, sera le numéro un mondial pour les téléphones classiques et sans fil ainsi que pour les répondeurs téléphoniques. Michael McTighe, Américain de 43 ans, l'actuel directeur exécutif de PCC en sera le PDG. La grande majorité des 8 400 employés de Lucent et des 4 000 salariés de Philips dans ce secteur devrait être conservée. Des téléphones cellulaires analogiques et digitaux, des appareils de messagerie à distance seront également commercialisés par PCC. En soulignant la complémentarité géographique et technologique de Philips et Lucent, Cor Boonstra, PDG de Philips a affirmé "en nous alliant au premier fournisseur de téléphones aux Etats-Unis, nous nous implantons solidement sur ce marché essentiel et gagnons l'accès à la technologie des Bell Labs" (les fameux laboratoires d'ATT). Le 1er octobre 1997, l'opération devrait être achevée. (Les Echos - 18/06/1997)