Le groupe Neuf Cegetel, récemment formé suite au rapprochement de Neuf Telecom et de Cegetel, vient d'annoncer un plan de suppression d'emploi. 945 postes devraient être concernés, cependant, on...

Le groupe Neuf Cegetel, récemment formé suite au rapprochement de Neuf Telecom et de Cegetel, vient d'annoncer un plan de suppression d'emploi. 945 postes devraient être concernés, cependant, on affirme chez Neuf Cegetel qu'on ne procédera à aucun licenciement sec.

"Nous sommes dans le cadre d'un plan de départs volontaires", a déclaré un porte-parole. Environ 18 % de l'effectif du groupe seraient concernés. Les modalités de ce plan ont été présentées jeudi en comité d'entreprise. Toutefois, son ampleur diffère selon que l'on prend les chiffes donnés par la direction ou ceux fournis par les syndicats.

Selon la direction, les suppressions d'emploi se répartissent comme suit : 661 départs volontaires auxquels s'ajoutent environ 200 reclassements internes.

De son côté, la CFDT affirme qu'il serait question de 721 départs volontaires et de 224 reclassements internes. Le syndicat dénonce un plan qu'il estime uniquement lié à l'introduction en bourse du récent groupe, prévue pour la fin 2006 ou le début 2007.

(Atelier groupe BNP Paribas- 23/09/2005)