Un nouvel entrant s'adressant aux professionnels et aux petites entreprises surgit chaque semaine ou presque sur le marché. Près de 60 nouveaux arrivants se livrent ainsi une bataille sans merci. ...

Un nouvel entrant s'adressant aux professionnels et aux petites entreprises surgit chaque semaine ou presque sur le marché. Près de 60 nouveaux arrivants se livrent ainsi une bataille sans merci. En effet, les petites entreprises sont le marché le plus facile pour percer. Selon Khaled Zourray de l'Idate "les grands comptes restent en général fidèles à France Télécom et les particuliers sont difficiles à atteindre". Selon l'Idate, 5 à 10 % du marché des PME sont passés à la concurrence. Pas plus de 5 % pour France Télécom. Après avoir longtemps ignoré cette clientèle, France Télécom a développé une gamme d'options spécialement pour elle, comme l'explique Laurent Grenier, directeur marketing adjoint "nos concurrents ont des arguments purement tarifaires. Nous, nous proposons des services de qualité et des solutions globales". Seul Cegetel propose également des offres complètes (voix et données, fixes et mobiles). Les autres mettent davantage l'accent sur des tarifs moins chers et des services originaux. Selon Cegetel "la plupart des entreprises ne basculent pas complètement d'un opérateur vers l'autre. Elles nous testent d'abord sur un secteur, comme les appels internationaux ou Internet". Il faut dire que les chefs d'entreprise ont bien du mal à comparer toutes ces offres. Ils réclament simplicité, sécurité et économie. (Le Parisien - 26/04/1999)