Tandis que Vivendi Universal (VU) cherche à se désengager rapidement des participations qu’il a prises dans les opérateurs historiques de Pologne (PTC) et du Maroc (Maroc Telecom), Deutsche ...

Tandis que Vivendi Universal (VU) cherche à se désengager rapidement des participations qu’il a prises dans les opérateurs historiques de Pologne (PTC) et du Maroc (Maroc Telecom), Deutsche Telekom (DT° veut se concentrer sur le marché de l’Est. Ce dernier a fait lundi dernier une offre d’un milliard d’euros pour les 51 % de PTC, actuellement en possession d’Elektrim Telekomunikacja (ET), un consortium principalement détenu par VU et Elektrim.

Poursuivant sans relâche sa stratégie de désendettement, VU a fait savoir le lendemain qu’il soutiendrait l’offre de l’opérateur allemand, en précisant dans son communiqué que « si un accord est mis en place, sa finalisation ainsi que le paiement interviendrait en 2004. »

VU n’a aujourd’hui cédé que 2,9 milliards d’euros d’actifs sur 7 milliards prévus pour cette année… L’offre de rachat de PTC court jusqu’au 5 septembre. VU doit maintenant faire accepter l’offre de DT au conseil d’administration d’Elektrim.

(Atelier groupe BNP Paribas – 27/08/2003)