Donnant la priorité absolue à la “digestion” de l’opération brésilienne (Telebras) où elle alliée avec Telefonica et pour laquelle elle a déboursé près de 19 milliards de F, la compagnie Portugal Te...

Donnant la priorité absolue à la “digestion” de l’opération brésilienne (Telebras) où elle alliée avec Telefonica et pour laquelle elle a déboursé près de 19 milliards de F, la compagnie Portugal Telecom (PT) a décidé de “geler provisoirement” ses plans d’investissement avec Telefonica en Extrême-Orient, en Europe de l’Est et dans certaines zones latino-américaines. Comme l’explique son président “pour nos actionnaires, il est préférable de consolider le grand investissement réalisé au Brésil avec d’excellentes perspectives de croissance”. Les projets de PT et Telefonica en Afrique, en vue notamment de la privatisation des télécoms des anciennes colonies portugaises, sont en revanche maintenus. Avec 4 millions de lignes téléphoniques, 1 million de clients dans la téléphonie mobile, un demi-million d’abonnés à la télévision par câble, PT a réalisé en 1997 un chiffre d’affaires de plus de 18 milliards de F. Bien que PT génère suffisamment de cash-flow pour financer le projet brésilien, son président n’exclut pas de recourir à une augmentation de capital et à la vente de 25 à 30 % de la société filiale TV Cablo (câble). PT va également vendre sa participation de 10,6 % dans la compagnie des télécommunications brésiliennes CRT contrôlée par Telefonica. (Les Echos 12/08/1998)