Les Français n'auront plus besoin, dès l'an prochain, de composer un préfixe pour passer par un concurrent de France Télécom pour leurs appels interurbains et internationaux. Ils devront alors se fa...

Les Français n'auront plus besoin, dès l'an prochain, de composer un préfixe pour passer par un concurrent de France Télécom pour leurs appels interurbains et internationaux. Ils devront alors se familiariser avec la préselection. Chaque fois qu'ils composeront un numéro, l'opérateur longue distance choisi par eux sera automatiquement sélectionné. Selon les lignes directrices de l'ART, publiées hier au Journal Officiel, la méthode retenue doit avant tout simplifier la vie du consommateur tout en évitant les abus. Les opérateurs et France Télécom régleront directement entre eux toute la partie technique. Le client se contentera de confier un mandat à l'opérateur de son choix. La préselection ne sera mise en oeuvre par France Télécom qu'à partir du 15 janvier 2000, une fois tous les tests de passage à l'an 2000 effectués. Le tarif de 70 F demandé pour ce service par France Télécom doit encore être approuvé par l'ART. En Europe, selon les opérateurs, les tarifs pratiqués s'échelonnent de 30 à 90 F.