1,2 million de personnes sur 2,8 millions d'Irlandais ont souscrit à la privatisation de Telecom Eireann, la compagnie nationale de télécommunications, dont 50,1 % du capital est mise en vente. Ce...

1,2 million de personnes sur 2,8 millions d'Irlandais ont souscrit à la privatisation de Telecom Eireann, la compagnie nationale de télécommunications, dont 50,1 % du capital est mise en vente. Cette vente devrait rapport au gouvernement de Dublin 4,5 milliards d'euros. Ministre des entreprises publiques et responsable de Telecom Eireann, Mary O'Rourke, a déclaré "nous avons voulu accroître l'actionnariat populaire, tant auprès des investisseurs expérimentés qu'auprès des débutants". Lancée il y a une semaine, l'offre prévoit qu'au moins 40 % des titres seront offerts au public irlandais, tandis que 40 % seront réservés aux investisseurs institutionnels. A compter du 7 juillet, le titre sera coté sur les marchés de Dublin, Londres et New York. Détenant ensemble 20 % du capital de Telecom Eireann, le néerlandais KPN et le suédois Télia se sont engagés, de leur côté, à ne pas vendre leurs parts pendant six mois à partir du 7 juillet. Lors de l'opération, ils devraient augmenter leurs part respectivement à 21 % et 14 %. (La Tribune - 21/06/1999)