Trois millions de particuliers ayant souscrit à la nouvelle offre de France Télécom, Michel Bon s’est félicité dimanche “en général, une deuxième opération séduit deux fois moins que la première, no...

Trois millions de particuliers ayant souscrit à la nouvelle offre de France Télécom, Michel Bon s’est félicité dimanche “en général, une deuxième opération séduit deux fois moins que la première, nous faisons exception”. Rappelons que la première offre l’an passé avait séduit quatre millions d’actionnaires. Devant la bonne tenue du titre, le gouvernement a fixé samedi le prix des actions à 390 F pour les particuliers et à 400 F pour les institutionnels. Devant le succès du préplacement, Dominique Strauss-Kahn a décidé d’augmenter de 3,3 millions les actions cédées au public, soit maintenant au total 50,3 millions d’actions. Portant au maximum sur 41,7 millions d’actions, le placement global réservé aux investisseurs français et internationaux a été sursouscrit quatre fois. 85 000 personnes ont souscrit à l’offre réservée aux salariés et anciens salariés. Cette deuxième tranche va rapporter au total à l’Etat “de l’ordre de 36 milliards de F” et “23 milliards de ressources nouvelles à France Télécom”. A l’issue de l’opération, l’Etat ne contrôlera plus que 62 % du capital de l’opérateur. (Le Parisien Les Echos Le Figaro La Tribune Libération - 30/11/1998)