meilleure performance en France. Michel Bon devrait annoncer aujourd'hui un bénéfice net pour le premier semestre de 8 milliards de F, soit une hausse de 35 %. Pour les six premiers mois de l'année,...

meilleure performance en France. Michel Bon devrait annoncer aujourd'hui un bénéfice net pour le premier semestre de 8 milliards de F, soit une hausse de 35 %. Pour les six premiers mois de l'année, France Télécom serait ainsi l'entreprise industrielle française réalisant le plus fort bénéfice. La prévision de résultat de 15 milliards de F environ pour 1997 devrait ainsi se réaliser. Ayant prévu pour 1997, une diminution moyenne du prix des appels de 9 %, France Télécom devrait annoncer la semaine prochaine une nouvelle baisse de ses tarifs espérant ainsi une hausse du trafic. L'opérateur ne peut en effet compter que sur une augmentation du trafic pour limiter la baisse de son chiffre d'affaires, compte tenu des prévisions de baisses futures de ses prix : 9 % en 1998, 4,5 % en 1999 et en 2000, prévisions qui pourraient même être revues en fonction des offres qui seront lancées par la concurrence. (La Tribune - Les Echos - 10/09/1997)