son entrée au nouveau marché. Au premier semestre 1998, Prosodie, fournisseur de services interactifs, opérateur de télécoms, agence de presse …., a réalisé un chiffre d’affaires de 189 millions d...

son entrée au nouveau marché. Au premier semestre 1998, Prosodie, fournisseur de services interactifs, opérateur de télécoms, agence de presse …., a réalisé un chiffre d’affaires de 189 millions de F et un résultat net de 10 millions. Créé en 1986 sous le nom de Société du Journal Téléphoné, Prosodie a tout d’abord développé des services d’informations accessibles par audiotel ou télétel (résultats hippiques, météo ..), puis s’est ensuite diversifié dans des services par téléphone et minitel (consultation de comptes bancaires, réservation de billets de train …). Enfin, Prosodie a développé des services d’informations écrites émises par mini-messages reçues par les abonnés sur leur téléphone mobile. Prosodie gère 30 millions d’appels vers ses différents serveurs et gère l’accès aux bases de données de grands clients (93 banques, SNCF …).

Souhaitant s’introduire à la mi-novembre au nouveau marché, le groupe espère recueillir 110 millions de F à l’issue d’une augmentation de capital. Titulaire d’une licence, disposant également d’un “jeton téléphonique” (système d’identification et de paiement sécurisé électronique) permettant de commercialiser de nouveaux services, Prosodie à l’intention de devenir un opérateur de télécoms à valeur ajoutée. (Les Echos 04/11/1998)