britannique des télécoms. Quatre opérateurs, dont Global One et WorldCom se sont vus reprocher un manque d'informations correct vis-à-vis de leurs cliens sur la qualité de leur service. Selon une re...

britannique des télécoms. Quatre opérateurs, dont Global One et WorldCom se sont vus reprocher un manque d'informations correct vis-à-vis de leurs cliens sur la qualité de leur service. Selon une recommandation de l'Oftel, les opérateurs doivent publier tous les six mois, en termes comparables, un bilan sur la qualité de leurs prestations. Global One et WorldCom International ne s'adressent qu'à une clientèle professionnelle. Don Cruickshank, directeur de l'Oftel a déclaré que le défaut de communication sur la qualité du service "désavantage les clients et nuit aux efforts d'une majorité de professionnels du secteur des télécommunications au Royaume-Uni pour promouvoir cette initiative, sur la base du volontariat". (La Tribune - 06/11/1997)