Le Conseil général des Yvelines a signé mercredi avec l’université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines et le groupement Royal trois conventions portant sur les modalités de financement et...

Le Conseil général des Yvelines a signé mercredi avec l’université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines et le groupement Royal trois conventions portant sur les modalités de financement et de réalisation de l'infrastructure haut débit "Yvelines Numériques", dont la construction et l'exploitation ont été confiées à la société Eiffage Connectic 78 en tant que concessionnaire du Département des Yvelines.

Ces documents établissent que le soutien financier de la Région Ile-de-France se fera à hauteur de 4,8 millions d'euros, sur un investissement global estimé à 15,46 millions d’euros. Le réseau (160 kilomètres de fibre optique) irriguera en fin d'année prochaine plus de 40 zones d'activité départementales et raccordera une demi-douzaine de sites d'interconnexion d'opérateurs et 20 centraux de France Télécom ainsi que les principaux sites des cinq entités membres du Groupement Royal (Inria, Inra, IUFM et université de Versailles – Saint-Quentin).

Le conseil général a confié la concession de son réseau pour vingt ans à la société Eiffage Connectic 78, qui en a déjà commencé le déploiement : un tronçon de près de 55 kilomètres vient d'être mis en service et ouvert à la commercialisation, entre Chateaufort et Saint-Germain-en-Laye.

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/09/2004)