l’UMTS. Après avoir ouvert son centre développement à Lannion, la SRIT en 1998, Siemens prévoit avec l’UMTS la mise en place de plusieurs pôles d’expertise en France, dont notamment un centre de d...

l’UMTS. Après avoir ouvert son centre développement à Lannion, la SRIT en 1998, Siemens prévoit avec l’UMTS la mise en place de plusieurs pôles d’expertise en France, dont notamment un centre de développement et d’intégration de services de troisième génération, dédié aux applications «Mobile Internet et WAP» au niveau européen. De plus, Siemens prévoit d’ouvrir un centre de développement de terminaux, pour faire face à son succès sur le marché des terminaux. Enfin, Siemens annonce la création en France d’un centre d’intégration de Node B. Sa mission: configurer, intégrer et tester les Node B destinés au marché français. Ces décisions renforcent les mesures déjà mises en place par Siemens depuis janvier 2000 pour relever le défi de l’UMTS en France, comme la création d’une équipe conjointe Siemens/NEC et d’experts radio UTRAN à Saint-Denis, la recherche et l’acquisition de sites en anticipation pour ses clients. Siemens emploie en France plus de 10 000 salariés. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 13/11/2000)