Le japonais NEC et l'allemand Siemens vont développer et commercialiser conjointement les infrastructures nécessaires à la future génération de téléphones mobiles. Masami Shinozaki, directeur exéc...

Le japonais NEC et l'allemand Siemens vont développer et commercialiser conjointement les infrastructures nécessaires à la future génération de téléphones mobiles. Masami Shinozaki, directeur exécutif de NEC a annoncé hier la création d'une filiale à 50/50, opérationnelle cet été, ayant son siège en Europe. Permettant de transmettre des quantités de données numériques beaucoup plus importantes que les systèmes actuels, la norme W-CDMA sera utilisée par les matériels développés en commun. Les deux groupes devront notamment mettre au point des stations-relais de transmission radio. Selon Masami Shinozaki "le joint-venture espère s'emparer de 20 % du marché mondial". Les deux partenaires entendent "devenir un acteur de classe mondiale" sur ce marché promis à un important développement. Plusieurs opérateurs de téléphonie mobile prévoient d'offrir des services à la norme W-CDMA au Japon à partir de 2001 et en Europe dès 2002. Premier fournisseur de matériel de communication de NTT, NEC dispose d'ores et déjà d'un contrat avec la filiale mobile de l'opérateur historique NTT DoCoMo. (Les Echos - Le Figaro - La Tribune - 25/03/1999)