Deuxième opérateur alternatif de télécommunications fixes sur le marché français, Siris devrait en 1999 "année d'expansion", doubler son chiffre d'affaires, développer de nouveaux partenariats et ...

Deuxième opérateur alternatif de télécommunications fixes sur le marché français, Siris devrait en 1999 "année d'expansion", doubler son chiffre d'affaires, développer de nouveaux partenariats et étendre son réseau national. François Maire, le président de la filiale française a déclaré hier que "rien n'empêchait d'ouvrir le capital de Siris à des investisseurs français ou de se pencher sur des opportunités de croissance externe si elles se présentes". Par ailleurs, Siris pourrait annoncer prochainement un partenariat dans le monde Internet. Selon les dirigeants de Siris, la société sera à l'équilibre en 2000. Dès cette année, ses activités "grands comptes" et "données" devraient sortir du rouge. Avec un chiffre d'affaires en 1998 de 431 millions de F (66 millions d'euros), contre 230 millions en 1997, Siris a dépassé ses objectifs de croissance sur un marché français de la téléphonie fixe estimé à 155 milliards de F en 1998, dont 3,1 milliards seulement réalisés par les concurrents de France Télécom. En 1998, Siris a lancé son préfixe "2", renforcer sa présence sur le marché des PME-PMI et mis en place une nouvelle organisation en trois pôles d'activités (entreprises, opérateurs, réseaux et technologies). (Les Echos - Le Figaro - La Tribune - 20/01/1999)