Life @ work

La start-up Kytabu veut démocratiser le savoir au Kenya

  • 15 Dec
    2017
  • 2 min

Alors que le Kenya fait partie des mauvais élèves en termes d'éducation supérieure, Kytabu œuvre à apporter un savoir de qualité et accessible à tous.

L'éducation de la jeunesse, et plus généralement de la population, est un des piliers du développement social. Elle révèle l'importance accordée aux jeunes, et indirectement au futur de la société. C'est à cela qu'a décidé de se consacrer Kytabu, une start-up EdTech fondée par Tonee Ndungu, en proposant une vaste gamme de cours allant des langues aux mathématiques, en passant par la littérature et les sciences. Son business model est simple : en numérisant un maximum de livres et de cours, elle veut donner accès à un savoir de qualité. Aujourd'hui, c'est presque 2000 livres qui sont renseignés sur la plateforme mobile. Mais l'application se veut aussi un réseau, avec une communauté riche d'environ 13 000 membres et 300 professeurs. L'initiative se doit d'être saluée, car les projets à caractère social ne sont pas forcément légion chez les jeunes entrepreneurs, et l'Afrique a besoin de ce genre de projet pour grandir. Pour autant, l'arbre ne doit pas cacher la forêt, et l'action d'acteurs esseulés ne pourra pas se traduire par des résultats concrets sans le soutien de l'État et une réelle dynamique collective.

Rédigé par Smart Valleys