l’attribution d’une licence UMTS. L’administration des postes et télécommunications suédoises vient de rendre public le nom des quatre opérateurs retenus pour l’attribution d’une licence d’exploi...

l’attribution d’une licence UMTS. L’administration des postes et télécommunications suédoises vient de rendre public le nom des quatre opérateurs retenus pour l’attribution d’une licence d’exploitation de la norme UMTS destinée aux téléphones mobiles de troisième génération. Il s’agit d’Orange Sverige, (groupe France Télécom), Tele2 AB, Europolitan (groupe Vodafone) et Hl3G Access AB (Investor AB et Hutchison Whampoa). A la surprise générale, l’opérateur national historique Telia, a été écarté. C’est la première fois qu’un opérateur national n’obtient pas de licence UMTS dans son pays d’origine. Premier opérateur suédois avec 3 millions d’abonnés et une part de marché de 52 %, Telia a fait part de son intention de faire appel de cette décision. Telia a déjà obtenu des licences UMTS en Finlande et en Norvège. Deutsche Telekom a également été écarté. La sélection a été assurée sur dossier. La Suède est le second pays après la Finlande à accorder gratuitement ses licences UMTS. Chaque candidat a payé 100 000 couronnes suédoises (11,495 euros). Ils reverseront, pendant toute la durée de la licence, 0,15 % de leur chiffre d’affaires à l’Etat suédois. Bien que la Suède soit un petit marché au niveau européen, le taux d’équipement de sa population en téléphonie mobile dépasse 70 %. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 18/12/2000)