par Cegetel. Dans une interview à “La lettre des télécommunications” des Echos, Philippe Germond, le directeur général de Cegetel déclare que le projet de tarifs 1999 de France Télécom pour l’inte...

par Cegetel. Dans une interview à “La lettre des télécommunications” des Echos, Philippe Germond, le directeur général de Cegetel déclare que le projet de tarifs 1999 de France Télécom pour l’interconnexion des autres opérateurs avec son réseau est “totalement inacceptable”. Selon lui, le projet de tarifs envoyés par l’opérateur historique à l’ART “rehausse en fait le prix de l’interconnexion pour toutes les communications inférieures à 2 mm 30, ce qui touche de plein fouet les appels des mobiles et des entreprises, les deux segments où la concurrence est la plus présente aujourd’hui”.

Dans une interview à La Tribune, il estime également que l’ART doit disposer de véritables moyens et que ses avis doivent être respectés. L’ART doit faire en sorte que la concurrence s’installe. Elle a donc un véritable rôle à jouer sur l’homologation des tarifs de France Télécom. Il s’étonne ainsi que l’avis de l’ART ne soit pas suivi par les pouvoirs publics dans beaucoup de cas. (Le Figaro 31-10/1er/11 - L’Agefi Les Echos La Tribune - 02/11/1998)