160 millions d’habitants, 30 % de pénétration dans le domaine de la téléphonie mobile et un potentiel énorme de développement : c’est du Brésil qu’il s’agit. Un pays qui attise aujourd’hui les...

160 millions d’habitants, 30 % de pénétration dans le domaine de la téléphonie mobile et un potentiel énorme de développement : c’est du Brésil qu’il s’agit. Un pays qui attise aujourd’hui les convoitises de deux opérateurs de téléphonie mobile : l’espagnol Telefonica Moviles, qui compte déjà 56 millions de clients dans son pays, et Portugal Telecom.

Les deux opérateurs viennent de lancer quatre OPA pour augmenter leur part dans quatre filiales détenues par Brasilcel, leur société commune. Les cibles de ces offres sont Tele Centro Oeste Cellular Participaçoes (TCO), Tele Sudeste Cellular Participaçoes (TSD), Tele Leste Cellular Participaçoes (TBE) et Cellular CRT Participaçoes (CRT).

Montant de l’investissement, pour les deux investisseurs ibériques : 400 millions d’euros. Brasilcel passerait ainsi à 91 % dans TSD, 67 % dans CRT, 50,5 % dans TBE et 50,5 % dans TCO.

Pour Telefonica, cette opération représente un nouveau pas vers sa poussée en Amérique Latine. Rappelons qu’en février dernier, il rachetait déjà les participations régionales détenues par l’américain BellSouth en Amérique Latine (Pérou, Chili, Argentine, Colombie et Vénézuela). Au Brésil, Brasilcel contrôle déjà plus de 40 % du marché national de la téléphonie mobile et est connu dans le pays sous la marque « Vivo ».

(Atelier groupe BNP Paribas – 27/08/2004)