Alors qu’une première décision faisait état de seize mois, le gouvernement espagnol vient en effet de demander à Telefonica de patienter vingt-quatre mois dans les régions où une offre de concurrenc...

Alors qu’une première décision faisait état de seize mois, le gouvernement espagnol vient en effet de demander à Telefonica de patienter vingt-quatre mois dans les régions où une offre de concurrence est présente, et ce afin de faciliter l’émergence d’offres alternatives. (La Tribune 07/12/1998)