Selon un arrêté du secrétariat d’Etat à l’Industrie publié dans le Journal Officiel de dimanche, Teleglobe France SAS, filiale d’un groupe canadien de télécommunications, vient d’être autorisée, pou...

Selon un arrêté du secrétariat d’Etat à l’Industrie publié dans le Journal Officiel de dimanche, Teleglobe France SAS, filiale d’un groupe canadien de télécommunications, vient d’être autorisée, pour une durée de quinze ans “à fournir le service téléphonique au public” sur l’ensemble du territoire métropolitain, les départements d’outre-mer et les collectivités territoriales de Mayotte et de Saint-Pierre-et-Miquelon. (Les Echos 03/08/1998)