Le gouvernement polonais ayant décidé d’offrir au public “jusqu'à 25 % des actions” de TP SA, la souscription commencera à la fin octobre. Elle concernera dans un premier temps 15 % des actions vend...

Le gouvernement polonais ayant décidé d’offrir au public “jusqu'à 25 % des actions” de TP SA, la souscription commencera à la fin octobre. Elle concernera dans un premier temps 15 % des actions vendues en deux tranches: 10 % aux investisseurs étrangers et 5 % aux investisseurs polonais (dont 3,5 % aux individuels et 1,5 % aux institutions). Le lancement des 10 % supplémentaires s’effectuera en fonction de la demande. Le prix de l’offre sera connu le 7 novembre. Pour rendre l’offre plus attractive, le gouvernement a autorisé, la semaine dernière, l’entrée possible d’un investisseur stratégique dans le capital de TP SA en 1999. Propriétaire avec TP SA de l’opérateur de téléphonie mobile, Centertel, France Télécom paraît bien placé. En 1997, TP SA a réalisé un chiffre d’affaires de 14 milliards de F et un bénéfice net de 1,9 milliard. Bien que l’Etat ait partiellement ouvert en 1989 le marché du téléphone fixe aux opérateurs privés, ceux-ci ne peuvent obtenir de licences que pour la gestion de communications locales. Les communications internationales et interurbaines ne devraient être libéralisées qu’à partir de 1999. (La Tribune - 29/09/1998)