En janvier 1999, l'opérateur suédois Telia et le norvégien Telenor ont annoncé leur intention de fusionner (voir la revue de presse du 21/01). Ce projet est pour l'instant subordonné à l'approbati...

En janvier 1999, l'opérateur suédois Telia et le norvégien Telenor ont annoncé leur intention de fusionner (voir la revue de presse du 21/01). Ce projet est pour l'instant subordonné à l'approbation de la Commission européenne. Toutefois, sans attendre cette approbation, Telia vient d'investir 115 millions d'euros dans un réseau paneuropéen, baptisé "Viking Ring". Un anneau reliant Londres, Paris et Strasbourg sera terminé fin 1999. LD Com construira en France la majeure partie de ce réseau le long des rivières. Hambourg, Francfort, Copenhague et Stockholm seront aussi reliées. Une extension vers le sud de l'Europe est en cours d'étude pour l'an 2000. Après avoir ouvert des filiales à New York, à Hambourg puis à Paris fin 1998, Telia va procéder à l'ouverture de nouvelles filiales aux Pays-Bas, en Italie et en Espagne. Venant d'obtenir sa licence d'opérateur, sa filiale française investira au total 300 à 400 millions de F. Offrant déjà ses premiers services aux autres opérateurs téléphoniques et aux fournisseurs d'accès Internet, Telia France compte parmi ses clients Internext. L'opérateur vient d'ouvrir une chambre de compensation pour minute de téléphonie sur Internet. Un "package" pour portail Internet clés en main est en cours de préparation. Telia revendique le rang de premier fournisseur de capacités Internet transatlantiques et de plus grand opérateur Internet, hors des Etats-Unis. (Christine Weissrock - 26/08/1999)