privatisation prévue cet autome, l'allemand Mannesmann, l'américain AT & T et le holding italien Ifil (Agnelli) sont en négociation avec le groupe de télécommunications public italien Telecom Italia...

privatisation prévue cet autome, l'allemand Mannesmann, l'américain AT & T et le holding italien Ifil (Agnelli) sont en négociation avec le groupe de télécommunications public italien Telecom Italia. Tout en faisant cette communication, le ministre italien de l'Industrie, Pierluigi Bersani précise qu'ils ne seront sans doute pas les seuls candidats à l'entrée dans le noyau dur et qu'il "considérait comme possible de respecter l'échéance d'octobre". Même si cela n'a jamais été annoncé officiellement, le gouvernement souhaite, selon des sources bien informées, lancer dans la semaine du 13 octobre l'offre publique de vente sur Telecom Italia. (La Tribune - 06/08/1997)