Le gouvernement français va remettre très prochainement à ses partenaires de la Commission européenne ses propositions pour pallier la crise que traverse les télécoms, et faire sortir de l’impasse...

Le gouvernement français va remettre très prochainement à ses partenaires de la Commission européenne ses propositions pour pallier la crise que traverse les télécoms, et faire sortir de l’impasse financière où elle se trouve la téléphonie mobile de troisième génération. Le quotidien La Tribune a révélé aujourd’hui les principales orientations de ce rapport. Dans celui-ci, la France proposerait sans délais « l’examen des possibilités d’aide au financement pour les phases pré commerciales de déploiement du réseau [UMTS], voire pour le déploiement lui-même ». Comme mode de financement, l’Union Européenne pourrait user certains fonds européens, ou des prêts bonifiés de la Banque européenne d’investissement. Voire même créer une structure dédiée. Dans ce rapport, l’approche de la question UMTS paraît de toute manière plus interventionniste que les propositions actuellement envisagées au sein de la Commission européenne. Ces dernières abordent le problème essentiellement en terme de délais : rallongement du calendrier de déploiement des réseaux, et de la durée des licences vendues ou accordées aux opérateurs. (Atelier groupe BNP Paribas – 06/11/2002)