Il n'y aura bientôt plus qu'un seul câblo-opérateur en France puisque l'américain Liberty Global vient d'annoncer la vente de sa filiale française UPC France, propriétaire de la marque Noos, à...

Il n'y aura bientôt plus qu'un seul câblo-opérateur en France puisque l'américain Liberty Global vient d'annoncer la vente de sa filiale française UPC France, propriétaire de la marque Noos, à Altice, câblo-opérateur luxembourgeois) et Cinven, un fonds d'investissement, pour 1,25 milliard d'euros.
 
Altice et Cinven contrôlent déjà l'ensemble NC Numéricâble/France Télécom Câble depuis leur acquisition, en décembre 2004, pour 528 millions d'euros. UPC détenant l'opérateur Noos, il n'y aura donc bientôt plus qu'un seul câblo-opérateur national en France. Cette nouvelle union saura-t-elle résister à l'essor des opérateurs ADSL, qui profitent du dégroupage pour capter des abonnés ?
 
"De notre point de vue, l'opération française telle qu'elle existait, en tant qu'entité isolée, n'était pas viable", a dit Manuel Kohnstamm, directeur général de Liberty Global chargé des communications et des relations avec le public, cité par l'agence Reuters. "Nous avons décidé que concernant nos autres actifs en Europe, nous restons fermement engagés sur les marchés où nous avons une croissance supérieure à la moyenne."
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 23/03/2006)