Selon une étude réalisée par Ispos pour Kiwee (http://www.kiwee.com), plate-forme de services dédiée aux utilisateurs de téléphones mobiles, sur les usages comparés du SMS (short messaging system) e...

Selon une étude réalisée par Ispos pour Kiwee (http://www.kiwee.com), plate-forme de services dédiée aux utilisateurs de téléphones mobiles, sur les usages comparés du SMS (short messaging system) et du WAP, auprès de 1 000 possesseurs de mobile, l’usage du SMS est- aujourd’hui beaucoup plus répandu que celui du WAP. Plus de 4 utilisateurs de portables sur 10 ont déjà envoyé un SMS alors que 3 % seulement ont utilisé un service WAP. 78,5 % des utilisateurs du SMS ont entre 15 et 24 ans, contre 49 % pour les 25-34 ans et 26,5 % pour les 35-59 ans. 5,6 % des 15-19 ans et 3,5 % des 25-44 ans utilisent le WAP. Les autres tranches d’âge délaissent particulièrement ce mode de communication (1 % en moyenne). 52 % des internautes possédant un téléphone mobile utilisent le SMS, contre 37 % des non internautes. 55 % des possesseurs de mobiles ayant essayé le WAP sont décus. Parmi eux, 73 % des internautes, cible privilégiée du WAP, le sont particulièrement. Les gros utilisateurs de mobile sont également les plus déçus du WAP. Selon un sondage réalisé auprès de 1 493 membres du site Kiwee.com, 36 % d’entre eux envoient plus de 20 SMS par mois, 44 % entre 3 et 20. Pour 13 % des membres de Kiwee.com, le SMS représente plus de 50 % de leur facture de mobile et pour 36 % entre 10 et 50 %. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 11/05/2001)