Selon un membre du directoire de la société, Veba a l'intention de développer des partenariats de téléphonie mobile en Europe. Possédant 17,5 % du capital de Bouygues Télécom, Veba ne veut toutefois...

Selon un membre du directoire de la société, Veba a l'intention de développer des partenariats de téléphonie mobile en Europe. Possédant 17,5 % du capital de Bouygues Télécom, Veba ne veut toutefois pas prendre de participations dans un autre opérateur européen en raison du coût jugé exorbitant de telles opérations. Le groupe mise plutôt sur des partenariats. Des pourparlers sont en cours avec le britannique Orange. Tout en précisant que son groupe n'aura aucune activité dans le téléphone fixe à l'étranger, le porte-parole du groupe précise que Bouygues Télécom pourrait devenir également partenaire de E-Plus, la filiale de téléphonie mobile de Veba. (Les Echos - La Tribune - 26/02/1999)