Son PDG, Jorma Ollila, a déclaré hier à Londres que Nokia connaîtra une croissance de ses ventes de 25 à 35 % en 1999. De plus, la rentabilité de Nokia serait supérieure l’année prochaine à la moyen...

Son PDG, Jorma Ollila, a déclaré hier à Londres que Nokia connaîtra une croissance de ses ventes de 25 à 35 % en 1999. De plus, la rentabilité de Nokia serait supérieure l’année prochaine à la moyenne du secteur. Nokia a bien l’intention de devenir le leader mondial dans la plupart des segments de son industrie. Estimant déjà être le premier producteur mondial de téléphones cellulaires à la norme GSM, Nokia vient d’annoncer la sortie de son cent millionième téléphone portable, un Communicator 9110. Des acquisitions ciblées lui permettront de poursuivre sa croissance externe pour, d’une part, affiner et élargir son champ de compétences dans les métiers retenus et, d’autre part, s’introduire dans de nouveaux marchés. Employant en début d’année 36 650 personnes dans le monde, Nokia comptait fin septembre un effectif de 42 000 personnes. Avec un taux d’équipement d’environ 55 %, le marché finlandais du téléphone mobile est le plus dense du monde. Selon Joma Ollila, cinq autres marchés nationaux, non nommés, devraient atteindre des taux de 40 à 50 %. Très bientôt, selon lui, les marchés les plus développés devraient atteindre des taux d’équipement de 60 à 70 %. (Les Echos Le Figaro 04/12/1998)