Vivendi Universal a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires télécoms de 5,3 milliards d’euros, en hausse de 35,1 % par rapport à 1999, dont 31,7 % de croissance interne. Cegetel contribue à hauteur...

Vivendi Universal a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires télécoms de 5,3 milliards d’euros, en hausse de 35,1 % par rapport à 1999, dont 31,7 % de croissance interne. Cegetel contribue à hauteur de 5,1 milliards d’euros, contre 3,9 milliards en 1999, soit une progression de 31,5 %. La part du téléphone mobile s’élève à 4,6 milliards d’euros avec un nombre d’abonnés de 10,2 millions fin 2000, contre 7,3 millions fin 1999 (+ 38,3 %). L’objectif de 10 millions d’abonnés fin 2000 a ainsi été dépassé. La part de marché de SFR sur les abonnements s’est maintenue à un excellent niveau en 2000 (plus de 35 %). La part des abonnements dans les ventes de SFR (près de 50 %) a été supérieure à celle de ses concurrents. La facture moyenne des clients abonnés a progressé sur l’année de 5,6 %. SFR a dépassé le million de clients abonnés à ses services professionnels (SFR Pro). Les parts de marché du «7» (téléphonie fixe) sont excellentes avec une progression en un an de 74,3 % du nombre d’abonnés. L’activité télécoms a enregistré une croissance de 34 % au cours du second semestre, contre 29 % au cours du premier semestre. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 15/02/2001)