Le Tribunal de Commerce de Paris vient d’autoriser la société Western Telecom a continuer son activité dans le cadre d’un plan de continuation, assorti d’une période d’observation de 6 mois. La di...

Le Tribunal de Commerce de Paris vient d’autoriser la société Western Telecom a continuer son activité dans le cadre d’un plan de continuation, assorti d’une période d’observation de 6 mois. La direction du groupe mentionne dans un communiqué que la société, malgré sa décision de se déclarer en cessation de paiement (voir la lettre du 19/03/2001) a enregistré le soutien de ses principaux fournisseurs et n’a constaté aucune résiliation à ce jour de l’un de ses clients en relation avec ces évènements. Ce plan devrait permettre à Western Telecom d’atteindre un équilibre d’exploitation dès juin 2001. Cette restructuration va lui permettre de se recentrer sur ses activités stratégiques et productives en France et sur les métiers de base sur lesquels elle s’appuie pour soutenir sa nouvelle ligne de services NetBouquet. Western Télécom est ainsi amené à se défaire de ses filiales génératrices de déficits d’exploitation: Western Telecom Belgique, Western Telecom Iberica et TELNET. La filiale ASP-Land n’est pas concernée. Pendant environ un trimestre, l’exploitation enregistrera une perte due notamment aux coûts de restructuration, financée au départ par une trésorerie positive. Western Telecom poursuit ses négociations en cours avec des investisseurs financiers et industriels. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas – 26/03/2001