WorldCom a investi près de 1,5 milliard de F dans la construction de réseaux de télécommunications (réseaux locaux et une infrastructure nationale de 3 000 km), dont l'essentiel est désormais en pl...

WorldCom a investi près de 1,5 milliard de F dans la construction de réseaux de télécommunications (réseaux locaux et une infrastructure nationale de 3 000 km), dont l'essentiel est désormais en place. Ne répondant au départ qu'aux besoins des grands comptes du milieu de la finance basés en Ile-de-France, WorldCom France vise désormais l'ensemble du marché professionnel français. Non seulement il attaquera les multinationales et les grandes entreprises, mais il s'adressera aussi de plus en plus aux PME/PMI. En parallèle, l'opérateur développera une activité de revente aux autres opérateurs. Pour l'instant, WorldCom n'est pas officiellement en France candidat à une licence d'opérateur de téléphonie mobile de troisième génération (UMTS). Il a déjà postulé pour une licence de troisième génération en Grande-Bretagne et devrait le faire prochainement en Allemagne. WorldCom ne sera pas candidat à une licence d'opérateur de boucle locale radio en France. Il mise plutôt sur l'Internet rapide en utilisant la technologie ADSL sur la boucle locale louée à France Télécom. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 21/01/2000)