Près d'un tiers des internautes auraient testé les sites de rencontres en ligne et les personnes âgées entre 40 et 70 ans utilisent les sites de rencontrent comme moyen privilégié pour trouver des partenaires.

40-70 ans : Cible des sites de rencontres ?

Une étude menée en ligne par l’Oxford Internet Institute auprès de 24 000 personnes dévoile qu’environ un tiers des personnes interrogées se sont essayées aux sites de rencontre en 2009 et la moitié d’entre eux y aurait trouvé leur partenaire actuel. Les messageries instantanées et les réseaux sociaux ont joué un rôle important dans cette évolution et l’étude rompt avec les idées reçues. En effet, les rencontres en ligne ne sont finalement pas privilégiées par les 18-40 ans. Seulement un quart d’entre eux profitent de ce type de service.

Pratique en hausse mais peu assumée

Sur 12 000 couples interrogés dans 18 pays, il ressort que presque un quart d’entre eux se sont rencontrés en ligne pour ceux qui ont commencé leur relation dès 2005, contre 10% pour ceux s’étant rencontré avant 2000. Le Brésil est le pays où cette pratique est la plus répandue, avec 83% des personnes interrogées, alors que les japonais, friands de nouvelles technologies sont réticents aux rencontres en ligne. Malgré ces constats, la grande majorité des sondés affirment avoir rencontré leurs partenaires grâce à des amis ou en sortie.

L’anonymat, un frein

L’étude révèle que les individus dont l’entourage utilise les sites de rencontre sont plus susceptibles de devenir eux-mêmes utilisateurs. Les voies plus traditionnelles pour trouver une ou un partenaire comme les activités religieuses ou les loisirs sont en déclin. Un nombre croissant d’individus considère désormais les rencontres comme un acte intentionnel et distinct de tous contextes ou conventions. Cependant, la popularité des rencontres en ligne s’atténue du fait que les internautes soient plus à l’aise, notamment en raison l’utilisation des pseudos anonymes.
 

Rédigé par Hugo Sedouramane