Le Camping, c’est reparti pour une nouvelle saison ! La priorité ? Faciliter le quotidien : du côté des finances, du contact entre les individus, de la gestion des informations/données et même des transports.

D’ailleurs, les transports, c’est le crédo de Sharette qui va construire un service de covoiturage incorporé au réseau de transports en commun existant. C’est une réponse au double constat que trop de parisiens se déplacent vers la banlieue en transports en commun et qu’il y a beaucoup de places libres dans les voitures s’y dirigeant. Sharette s’est d’abord développée autour du campus d’HEC l’année dernière avant de se lancer en septembre 2014 dans la région parisienne.

De même, la conduite est également à l’honneur avec Drust. Porté par trois anciens ingénieurs venus de chez PSA, le projet a pour but d’aider les conducteurs avec leurs factures de carburant en leur donnant des réflexes de conduite. A l’aide d’un boîtier connecté sur la prise OBD de la  voiture, l’application récupére toute sorte de données afin de diminuer les frais d’entretien et de réparations chez le garagiste.

Du côté du budget du quotidien, il est vrai que le partage de frais en commun reste quelque chose de fastidieux. Du coup, SharePay propose de rendre le partage de paiements et le financement des achats plus fluides, via une application qui transforme les contacts en “partenaires d’achat potentiels”. A terme, la jeune startup compte lancer une économie de partage, de co-possession et de mutualisation des biens grâce au paiement partagé.

La tendance de la gestion du budget se retrouve également dans le domaine de la restauration. Un restaurant fait en effet de très petits profits, et les gérants doivent contrôler leurs dépenses au jour le jour. Cette micro-gestion passe par la caisse enregistreuse, qui, selon Tiller System, est le cœur d’un restaurant. Or les solutions proposées aujourd’hui sont chères, et peu axées sur l’économie de coûts. Tiller System est un système de caisse sur iPad qui synchronise plus rapidement avec le back-office pour améliorer la gestion au quotidien.

Et qui dit restaurant, dit notes de frais (non?!). Kokot' s’attaque pour sa part à la "procrastination en entreprise" en facilitant l’enregistrement de notes de frais en ligne. La mauvaise gestion des notes de frais étant commune à tant de services que les fondateurs de Kotkot proposent aux professionnels de prendre en photo leur ticket de caisse et de laisser Kotkot s’occuper du reste.

Concernant la mise en contact des individus, il est intéressant de jeter un coup d’oeil du côté de Jam. Les problèmes d’informations indisponibles, en tant qu’étudiant, dans tous les aspects de la communication avec son campus sont courants. La plateforme Jam permet à chacun de poster des messages à l’ensemble des étudiants et du staff. Débuté à Science Po pour résoudre des problèmes quotidiens et accéder à des informations précises, comme l’absence d’un professeur en classe à 8h du matin, la plateforme est devenue la référence pour l’institution entière. À terme, Jam s’adresse à toutes les communautés qui ont besoin d’un outil pour souder leurs membres et fluidifier leur communication.

Si on est plutôt mélomane, Unique Sound propose pour sa part une place de marché pour faire "matcher" des musiciens et des grandes marques cherchant à valoriser leur image, non seulement par de la vidéo, mais aussi par une musique de qualité. Les trois fondateurs ont travaillé en agence de création visuelle pour de grandes marques avant de s’adresser, avec Unique Sound, à tous les créateurs de contenus sur internet cherchant une musique dédiée.

Toujours dans le domaine de la musique, l’ambition de Soundsgoood est de devenir un média de découverte musicale et de ne plus jamais manquer d’inspiration grâce à des "experts" qui partagent leurs sélection pour des besoins quotidien.

Pour ce qui est de la vidéo, cette fois on apprend que 60% du trafic internet sera constitué de flux vidéos d’ici quelques années. C’est pourquoi Pulpix permet de faire apparaître du contenu en temps réel pendant que tourne une vidéo (en streaming). En cliquant dessus, les utilisateurs ont accès à des articles ou des vidéos liées. Bien sûr, le monde de l’éducation comptera parmi les premiers intéressés!

Smyle, pour sa part, est un add-on qui sera disponible sur n’importe quel navigateur web pour comparer un article, comme un vêtement, avec tous les autres articles du même type sur l’ensemble des e-commerçants grâce à de la reconnaissance d’image. L’équipe d’ingénieurs à la base du projet est d’abord spécialisée en machine learning, ce qui lui sert à développer son algorithme.

Mais la gestion de de l’information n’est pas en reste : Nunki prend le parti des réseaux sociaux qui sont les "seules sources d’informations disponibles". Afin de suivre l’actualité comme si on y était, au coté de ceux qui la vivent, leur algorithme récupére les millions de photos postées tous les jours afin d’en tirer un contenu compréhensible pour ses utilisateurs.

Enfin, on constate que les grandes marques ont des quantités d’archives et aucun data mining efficace ne permettait de les réutiliser à bien ! C’est le rôle de la dernière startup de cette saison, Artchy, qui sélectionne les archives en générant des histoires originales, des "disruptive story telling". Grâce à la colorimétrie, la sémantique ou d’autres procédés algorithmiques, elle parvient à utiliser les données accumulées dans le temps par une entreprise pour produire des rendus originaux.

Rédigé par Simon Guigue