A l'occasion du centenaire de l'exposition horticole Chelsea Flower Show qui se déroule chaque année en mai dans ce quartier londonien, Twitter et le public ont fait partie intégrante du spectacle.

A Chelsea, un jardin connecté à Twitter !

Un jardin contrôlé par Twitter ? C'est l'idée développée par des chercheurs de l'Université Lincoln et les designers de Harfleet & Harfleet. Ce jardin connecté a été exposé au Chelsea Flower Show organisé par la Société royale d'horticulture qui récompense le paysagiste le plus talentueux, le 20 mai dernier. Le principe était d'incorporer au spectacle horticole la notion de connectivité via le réseau social. 

Le jardin était divisé en deux parties. La première, est la section dite "familière". Les fleurs et arbres qui y sont présentés sont assez communs pour le spectateur. La deuxième, qui présente des spécimens exotiques est masquée par 20 panneaux en Plexiglas. Les visiteurs ont été invités à twitter sur le spectacle grâce au hashtag #rhschelsea. Plus les tweets étaient importants, plus les panneaux dévoilaient les plantes exotiques. 

"Un des objectifs de notre recherche est de comprendre comment les médias numériques peuvent croiser le monde physique. Le jardin représente le monde immatériel et exotique d'Internet, animé par notre désir de connaissance et d'interaction", explique Shaun Lawson, professeur d'informatique à l'Université Lincoln. Une digne façon de fêter les cent ans de l'exposition horticole la plus importante du Royaume-Uni tout en y associant le monde du web et des nouvelles technologies. Qui a dit que les fleurs et les réseaux sociaux ne faisaient pas bon ménage ? 

 

Rédigé par Marion Auvray