Pour fêter ses 60 ans, Cetelem a installé une maison pour découvrir l'évolution des modes de vie et de consommation des Français depuis les années 50 jusqu'en 2033. L'occasion de lever le voile sur les innovations qui prendront place dans notre quotidien, dans un futur pas si lointain !

A quoi ressemblera la maison de demain ?

Des hippies aux humanoïdes, n'y aurait-il qu'un pas ? C'est en tout cas ce que l'on pourrait croire, lorsque l'on découvre la maison Cetelem, installée à l'Espace Cardin qui sera ouverte au public le 22 juin prochain. Quatre espaces représentent quatre époques qui ont marqué les modes de vie des Français : de 1953 à 1973, une génération d'après-guerre qui aspire au confort et aux loisirs, de 1973 à 1993, l'apogée de la société de consommation, de 1993 à 2013, la génération des nouvelles technologies et du village mondial et enfin, de 2013 à 2033, le futur, dont nous pouvons déjà imaginer les contours. L'occasion de se pencher sur ces objets connectés qui seront nos compagnons du quotidien.  

Maison Cetelem

On ne pouvait pas passer à côté des robots ! L'Aibot, le robot chien vendu par Sony à plus de 130 000 exemplaires n'est pas nouveau, mais il reste étonnant. Aussi fidèle qu'un vrai toutou ? En tous les cas, les ingénieurs qui l'ont développé ont pensé à une chose, le rendre aussi proche de la réalité que possible. Ainsi, le robot sait aussi se montrer caractériel et ne répond pas toujours aux ordres.. Comme Médor ! Il reste cependant que l'Aibot est éternel mais n'est pas aussi affectueux !

AIbot

Autre robot, Nao, développé par l'entreprise française Aldebaran Robotics, sera à terme, un aide à domicile intelligent capable d'épauler les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite et les enfants. Il est équipé de capteurs tactiles sur la tête, les mains et les pieds, d'une caméra infrarouge dans les yeux, d'un microphone et d'un tas d'autres gadgets étonnants. Il est actuellement présent dans les universités, laboratoires de recherches mais aussi dans des instituts pour enfants autistes. Dénué de toute expression non-verbale, il permet aux enfants de se focaliser sur le message qu'il leur transmet. Aussi doué dans l'exécution du Gangnam Style que pour lire les notices des médicaments, nul doute que Nao saura trouver une place dans les foyers de demain !  

Nao

Parce que les robots ne sont pas les seuls objets connectés que nous rencontrerons probablement dans un futur proche dans nos maisons, il nous faut aussi parler de innovations qui envahiront nos cuisines. Le frigo Haier est bien plus qu'un garde-manger ! La porte est transparente, ce qui permet à son propriétaire de distinguer en un clin d'oeil ce qu'il renferme. Cette porte est aussi tactile ! Elle permet d'y ajouter des aliments fraichement rangés, d'y ajouter une date de péremption, ou d'y faire une liste de courses. Mieux encore, le frigo compose des recettes avec les ingrédients qui s'y trouvent. On peut aussi y consulter des mails ou son agenda. Un frigo tout-en-un !

Frigo connecté

Dernier ustensile connecté : la bouilloire communicante. Elle assure le lien entre une personne et son entourage, son médecin ou d'autres applications. Accessoire passe partout, elle prévient la famille et le médecin de la personne âgée lorsqu'elle n'a pas été allumée à l'heure habituelle ou si elle n'a pas été allumée du tout. Elle permet donc aux proches de savoir si quelque chose est arrivé à l'utilisateur. Les données sont ensuite transmises à l'entourage de sa propriétaire. Utile lorsque son propriétaire a besoin d'un suivi comme les personnes âgées. Un gadget qui rappelle les bracelets téléassistants que certains seniors arborent au poignet qui indiquent aux secours ou à l'entourage lorsque la personne tombe ou se sent mal. La bouilloire apparaît néanmoins comme une alternative moins intrusive que le bracelet et plus facile d'utilisation pour les personnes âgées.  

Bouilloire communicante

 

 

Rédigé par Marion Auvray