Selon l’ONU, les technologies mobiles contribueraient massivement à la croissance des régions isolées. Encore faut-il pouvoir en recharger les batteries

Afrique: Buffalogrid recharge les batteries des téléphones dits « hors réseau ».

Grâce à un dispositif solaire itinérant, Buffalogrid propose de fournir aux populations rurales des pays émergents des sources d’énergie électrique afin de recharger les batteries des téléphones. Cette solution, écologique, paraît plus adaptée que la construction d’un réseau non rentable. De surcroît, l’efficacité d’un tel réseau pourrait être limitée dans de telles zones et présenter un impact carbone conséquent.

Concrètement, Buffalogrid a recours à des panneaux solaires de 60 watts à technologie dite MPPT. Ils peuvent être embarqués à l’arrière d’un vélo et ainsi circuler facilement.A noter qu’un simple SMS déclenche le paiement d’une recharge. Ce mode de paiement dématérialisé est particulièrement adapté aux régions agricoles.Jusqu’alors, recharger un téléphone « hors réseau électrique » coûtait en Ouganda dans les $0,20 et demandait de faire des kilomètres deux à trois fois par semaine. Recharger la batterie de son téléphone représentait la moitié des dépenses mobiles.

Buffalogrid se veut aussi économique et espère pouvoir baisser ses tarifs voire, à terme, rendre son service gratuit aux consommateurs en passant des accords avec les opérateurs locaux. L’entreprise londonienne a d’ores et déjà testé une première fois sa solution en 2011 en Ouganda et au Ghana, pays qui avait souffert d’une importante crise énergétique en 2006. Dans ces pays ou la population est jeune et manque de travail, la solution BuffaloGrid a été reçue avec ferveur par les habitants et par les institutions de micro-crédits qui y voient non seulement une source d’énergie mais également un potentiel de création d’entreprises. La m-économie est, rappelons-le, dans ces pays, vectrice de circulation de fonds et de déploiement de services agricoles et de santé.

Rédigé par Pierre-Marie Mateo
Journaliste