Comme tout à chacun, j'ai l'habitude de recevoir des scams. Au départ, ils venaient d'Afrique anglophone. Avec le temps, ils ont migré vers l'Afrique francophone. Toujours sertis des mêmes histoires d'héritages à toucher et de dieu miséricordieux. Là, j'en parle parce qu'enfin, le scam sort d'Afrique. Vous allez me dire, ça existe depuis 1870.

Certes, mais moi c'est le prems. Revenons à nos scams. Dans le cas présent, il s'agit de "René Leroy, ressortissant canadien et âgé de 57 ans.". Rné souffre d'un cancer de la gorge, n'a personne à qui léguer son héritage, et, "par amour pour la peinture et l'art et par humanisme", aimerait me le donner à moi, Renaud de L'Atelier, qui a reçu en copie carbone invisible ce message envoyé depuis une BAL club-internet.fr. Suit pour le style la petite touche croyante : "De façon à ce que mon passage sur terre ne soit pas un échec.".
Vous allez me dire : qui est René Leroy ?

Outre ce qui est indiqué plus haut, Rné est aussi français et peintre, et une de ses toiles - "Orchestre", oil on canvas - a été vendu en 1994 selon Artnet; c'est aussi un freelance dans l'informatique de gestion. C'est aussi un docteur auteur du très précis ouvrage "Statistique illustrée des monuments et oeuvres d'art religieux de la commune de La Carneille, Orne". Ou encore un spécialiste de la flutte classique. Bref, c'est tout sauf un canadien. Donc pas de "quelques millions de dollars". Cela m'inspire deux choses :

1-     me renseigner sur René Leroy avec Carl Charest
2-     essayer de comprendre la portée de cette phrase qui n'a qu'un rapport lointain avec ledit scam, mais que j'ai lu dans un communiqué ce matin : "the third day of creation account in the book of Genesis is actually a prophecy of the third day resurrection of Jesus Christ. This claim moves the placement of the "protoevangelion" (the first prophecy of Jesus Christ) from the traditional Genesis 3:15 to Genesis 1:11-13 for the first time in history. More importantly, this placement is evidence that Christianity was the first religion on earth.". Ce paragraphe m'inspirant lui du Pink Floyd. "If I go insane, please don't put your wires in my brain"

Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia