Au CES, Ericsson s'associe à DJ Avicii pour créer un tube, et ce, en crowdsourcing.

Avicii x You, une autre façon de faire de la musique

L'industrie de la musique est l'une des premières à s'être remise en question sur leurs processus de création, de production, mais aussi de commercialisation. Le temps n'est plus aux Rolling Stones. Universal Music Suède s'est ainsi allié au DJ Avicii pour explorer de nouvelles manières de travailler et de créer de la musique en proposant aux amateurs de participer à la création d’un tube musical.

Sur son site Internet, vous pouvez écouter et télécharger la progression d'accords de base de la mélodie prévue. À compter d’aujourd’hui, le site a ouvre un accès pour toute soumission d’internautes. Comment? Dans un premier temps est demandé aux fans et producteurs musicaux du monde entier d’envoyer des fichiers sonores sur Internet. Ces fichiers sonores peuvent être aussi bien des lignes de basse, effets, mélodies, rythmes, voix, etc. On peut toutefois douter que le fan lambda ait nécessairement les armes pour proposer un tel contenu.

A partir du contenu recueilli, Avicii réalisera le premier morceau créé en collaboration ouverte. Le projet final baptisé ‘Avicii x You’sera présenté le 26 février 2013.

Son manager et associé, Ash explique : « Nous tentons une nouvelle fois d’opérer un changement de paradigme et de réaliser une première mondiale grâce aux possibilités offertes aujourd’hui par la technologie des médias sociaux. Notre espoir est bien entendu d’éveiller l’attention du public sur les talents exceptionnels d’Avicii, mais également sur la scène musicale électronique et de montrer que la production musicale n’est pas exclusivement réservée aux musiciens professionnels. C’est un projet amusant, source d’inspiration pour le monde, et un bel exemple d’engagement communautaire. »

Ce n’est pas un secret que l'industrie de la musique exploite déjà le réseau numérique comme un moyen de diffusion de musique et de connexion pour les fans comme par exemple les plateformes Soundcloud ou Myspace. Le projet vise à étudier si le réseau peut être utilisé comme moyen de produire de la musique aussi.  Par contre, il n'est pas clair si les participants auront leur mot à dire sur les échantillons utilisés pour la création finale. On s'en doute, le final cut reviendra à Avicii. En ce sens, l'utilisation de la foule n'est pas tant dans la composition de la chanson mais plutôt dans l'apport de matières premières audio.

N'étant pas DJ moi-même, je ne sais pas si cette initiative rencontrera le succès espéré puisque, finalement, le rôle de l'internaute reste très faible. Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

 

Rédigé par Ana Cervera-Lozano
Journaliste