Dans à peine dix jours, nous passerons à l’Europe des 25 ! Selon certaines voix, l’Union Européenne a choisi l’élargissement, plutôt que l’approfondissement de ses institutions et de ses...

Dans à peine dix jours, nous passerons à l’Europe des 25 ! Selon certaines voix, l’Union Européenne a choisi l’élargissement, plutôt que l’approfondissement de ses institutions et de ses compétences… Est-ce exact ? Est-il impossible de mener deux politiques de front ? Vastes questions lointaines qui offrent néanmoins une introduction possible pour un sujet consacré aux moteurs de recherche sur Internet ! La problématique de l’élargissement ou de l’approfondissement est en effet au cœur de leurs stratégies depuis plusieurs mois.Côté face, les moteurs de recherche leaders font clairement le pari de l’élargissement. Google annonce Gmail : une mémoire de messagerie gratuite (1 Gigaoctet) dix fois supérieure aux offres payantes les plus sophistiquées. En échange de publicités ciblées dans les messages électroniques, réalisées à partir d’une analyse intrusive des mots clef écrits dans les courriels. Un modèle intéressant, proche de certaines offres d’opérateurs d’Europe du Nord, mais qui reste soumis à certaines lois concernant la liberté individuelle. Notamment en France.De plus, à l’instar de son concurrent Yahoo !, le n°1 mondial des recherches sur le Net concentre ses forces sur l’élaboration de nouveaux formats publicitaires (Adsense), en lançant la semaine dernière une offre de publicité locale… Un marché prometteur : d’après une enquête Kelsey Group et BizRate.com, 25 % des recherches effectuées sur la toile concernent des commerces locaux !Côté pile, les enjeux des moteurs de recherche se compliquent à mesure que les pages web augmentent, se diversifient (plus de 5 millions de weblogs), et se renouvellent de plus en plus vite avec l’inéluctable montée en puissance de l’actualité en ligne. D’où la nécessité d’approfondir la qualité de son moteur de recherche en écrémant mieux le Web, comme ce qu’a récemment promis MSN. Sur ce terrain, les deux leaders (Google & Yahoo) ont du pain sur la planche. Malgré un bénéfice en hausse de 117 % grâce aux revenus de la publicité en ligne, l’influence de Yahoo ! sur la recherche en ligne s’est érodée aux Etats-Unis : 27,4 % des recherches sur le Net le 23 mars 2004, contre 36,65 % le même jour, deux ans plus tôt ! (Source : WebSideStory) Si Google maintient et développe habilement son leadership sur les moteurs de recherche, plusieurs internautes estiment que la mise à jour mensuelle de sa recherche « Web » pèche désormais par manque de réactivité. Les contenus sont noyés, et plus difficiles à trouver…Quelle que soit l’issue de la bataille que se livrent les quatre grands leaders du marché (Google, Yahoo, MSN et AOL) et leurs challengers, les vainqueurs seront bien-sûr ceux qui mèneront de front ces deux stratégies… Mais l’avantage pourrait bien être du côté de l’innovation. Le prochain moteur de recherche d’Amazon devrait ainsi être suivi de très près par les quatre leaders du secteur qui n’ont pas imaginé jusqu’à présent coupler de la recherche Web avec la possibilité de conserver les pages web sur lesquelles on a pris des notes !Pour en savoir plus, l’Atelier a donné cette semaine la parole à trois experts du marché dans un dossier spécial consacré à la « bataille des moteurs de recherche sur le Web ».Jean de ChambureRédacteur en chef