Autant assumer, au fond. Voilà l'essence même du projet dont je vais vous parler aujourd'hui. Assumer. C'est en effet ce que compte faire le fondateur de la plate-forme BeautifulJobSeekers.com. Selon lui, nous vivons dans une société fondamentalement hypocrite. Tout le monde sait pertinemment que les personnes au physique avantageux sont privilégiées par les employeurs, qui voient en elles de magnifiques vecteurs de communication pour vendre leurs produits ou leurs services. Tout le monde le sait, a priori, mais personne ne tire la conclusion immédiate de cette réalité : il faut donner la possibilité aux recruteurs de trouver sur un site un panel de belles personnes fraîchement inscrites.
C'est le deuxième site du genre : il y avait déjà BeautifulPeople.com, qui cherchait à créer une communauté de belles personnes. Selon des critères très occidentaux, bien entendu. Plusieurs centaines d'entre elles avaient été exclues purement et simplement du site au lendemain des fêtes de fin d'année, pour avoir négligé leur physique et préféré les dindes aux marrons.
Avec BeautifulJobSeeker.com, l'idée est simple, voire simplissime. En considérant que la beauté prime sur le talent, les compétences, etc., il faut pouvoir proposer un catalogue de CV en ligne dont les entrées sont les photographies des postulants, notées par les internautes.
"Dans nos ténèbres, il n’y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté", écrivait très justement René Char. Je pense que cette phrase aurait fait une très bonne conclusion. Mais j'aimerais ajouter un point : pour un site qui prône la beauté, c'est assez incroyable d'avoir une interface aussi moche…

Rédigé par Basile Segalen