Ou la science comme source d'espoir

Le bras de fer et l'optimisme

En ce jeudi 6 octobre, Steve Jobs est mort. C'est vrai. Mais je préfère axer le sujet de ce post sur une innovation qui, événement médiatique oblige, risque de passer quelque peu inaperçue. 

Des chercheurs de l'université de Duke ont ainsi mis au point un bras mécanique contrôlable par la pensée, et capable de transmettre au cerveau les mêmes sensations qu'un bras réel. En bref, une sorte de prothèse mécanique capable d'agir comme un véritable bras, tant du point de vue du mouvement que du ressenti.
Mieux encore: Les tests effectués sur des singes se sont révélés concluants, à savoir qu'il est possible d'améliorer au fur et à mesure du temps sa maîtrise du bras. Pour ceux qui s'inquièteraient du devenir des singes: le bras était indépendant du corps du singe, et n'était relié à ce dernier que par le biais de capteurs  mentaux apposés au primate. Pas de maltraitance volontaire sur animaux, donc.

D'un point de vue scientifique, cette innovation représente un énorme pas en avant. De fait, jusqu'ici, les prothèses restaient très archaïques, peu maîtrisables... Or, dans le cas présent, les singes sont parvenus à saisir des objets de la vie de tous les jours de manière précise et efficace. Bref, un bel espoir pour bon nombre de personnes ayant eu le malheur de perdre un membre.

Finalement, même dans un jour que certains qualifieront de "noir", le monde continue d'avancer, de progresser, de donner des raisons d'espérer. Et pour en finir avec l'ex-patron d'Apple, ne pleurons pas parce que son aventure a pris fin, mais soyons heureux parce qu'elle est arrivée.

Rédigé par Johnatan Farouz