La société Realviz vient de faire connaître le nom des lauréats de l’édition 2002 de son concours de panoramas extérieurs « See Beyond ». Ce concours a débuté en avril et pris fin le 30 juin ...

La société Realviz vient de faire connaître le nom des lauréats de l’édition 2002 de son concours de panoramas extérieurs « See Beyond ». Ce concours a débuté en avril et pris fin le 30 juin dernier. 373 panoramas ont été créés. Les panoramas gagnants ont été choisis en fonction de nombreux et différents critères, dont la maîtrise de la technique de création de panorama, le degré d’accroche de ces derniers et la créativité. Les panoramas gagnants sont visibles à l’adresse http://realviz.com/concours (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 05/09/2002) Deloitte & Touche a donné le 4 septembre le coup d’envoi de la 2ème édition française de Deloitte & Touche Technology Fast 50, un programme destiné à récompenser les entreprises technologies françaises ayant connu le plus fort taux de croissance de leur chiffre d’affaires entre 1998 et 2001. Trois remises de prix régionales auront lieu à Nice, Grenoble et Nantes. Le palmarès national sera décerné à Paris le 19 décembre 2002. Les entreprises souhaitant concourir peuvent s’inscrire en ligne avant le 11 octobre 2002 sur le site http://www.fast50france.com.Deux nouveautés pour cette 2ème édition : Le palmarès sera constitué sur la base de quatre exercices fiscaux et non plus trois. Une nouvelle catégorie est créée à destination des entreprises de taille plus importante. Un trophée sera remis à l’entreprise la mieux classée ayant réalisé un chiffre d’affaires au moins égal à 15 millions d’euros. Le prix spécial du jury récompensant les entreprises ayant créé le plus d’emplois et le prix spécial Euronext destiné à la première société cotée du palmarès sont maintenus. Pour être admissibles au palmarès Technology Fast 50, il faut être une entreprise de technologie, avoir un chiffre d’affaires minimum de 76 000 euros pour l’exercice fiscal 1998, avoir son siège en France et ne pas être contrôlée à plus de 50 % par un autre groupe, avoir clôturé au minimum quatre exercices fiscaux. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 05/09/2002)